Pont L'abbé

Je cherche les lignes qui se perdent dans la brume
Les couleurs qui se mélangent et se fondent
La joie éclatante de la nature vivante

La beauté instantanée qui vibre en chaque particule
L'esprit en paix, le contentement est sans raison.












Pont-Christ

Si douce, si tendre, si subtile
Et pourtant si présente...

La Réalité joyeuse, pleine d'amour
Caresse mon âme qui disparaît en cela.

On n'entend plus que l'eau qui court
Tandis que la Lumière joue dans le feuillage.