Autour du Lac du Moulin Neuf

Douceurs automnales
Poésie vivante et silencieuse
Aquarelle mouvante

Les mots me manquent
La nature est si tendre

J'aperçois des arches de lumière verte
Les feuilles crissent sous mes pas
Des senteurs mouillées flottent dans l'air
Il est temps de tourner le regard en dedans
De m'asseoir en Cela
Respirer l'automne qui s'avance doucement
Vers le calme de l'hiver blanc




Bonjour les amis...









Les arches de lumière verte



Dans le voyage immobile
Le marcheur avance sans bruit
Ses pas ne laissent aucune trace
Le coeur léger
L'esprit en paix
Il chemine vers nulle part
En communion dans l'instant.